Avant tout, il est bon de savoir que le RVB et le CMJN sont deux standards colorimétriques employés lors de la création graphique, et de ce fait, il est nécessaire de bien comprendre leurs différences pour pouvoir les utiliser en adéquation avec la situation, car il est à noter que chacun de ces standards a ses propres spécificités que nous allons découvrir ci-après.

Le standard colorimétrique RVB (RGB en anglais)RVB

Le RVB (Rouge Vert Bleu) correspond au RGB anglais (Red Green Blue). Ce mode colorimétrique est idéal pour l’affichage des images à l’écran par le fait que son système de décomposition des coloris est identique à celui du moniteur en général. Chaque pixel de l’écran est ainsi composé de ce mode colorimétrique. Quand les trois coloris sont à 0, on obtient le coloris noir. Dans le cas contraire à 255, obtient le blanc. Par ailleurs, les nuances seront et resteront des nuances sans répercussions importantes sur vos créations. Vous n’aurez pas vraiment de problèmes si votre création reste affichée sur un écran d’un ordinateur. De ce fait, vous pourrez créer sans souci une interface graphique ou une publicité Web en RVB.

Cependant, le problème va se poser au moment où vous aurez l’ambition de vouloir imprimer une de vos créations. En effet, une couleur RVB affichée sur un écran ne sera pas la couleur imprimée, c’est-à-dire que le rendu sera différent entre un print (papier) et un screen (écran). Ceci pourrait provoquer un problème si vous êtes censés respecter un code couleur strict comme on peut en avoir dans les sociétés (chartes graphiques par exemple).

N.B. : Étant donné que le mode colorimétrique RVB n’est pas du tout adapté à une impression numérique ou offset, les couleurs qui seront affichées sur l’écran n’auront pas le même rendu sur papier une fois imprimées. La palette de couleurs CMJN est moins grande que celle du RVB, ce qui risque de provoquer, en cas de conversion du mode colorimétrique de votre création, une différence parfois notable de nuances. Le RVB est donc parfait à la création graphique pour le Web, mais pas pour l’impression.

Le standard colorimétrique CMJN (CMYK en anglais)CMJN

Le CMJN, appelé techniquement quadrichromie est un standard colorimétrique pour l’imprimerie, qui permet de produire un large spectre de couleurs. Ces couleurs sont en effet réalisées en rassemblant trois couleurs de base telles que le cyan, le magenta et le jaune auxquels on ajoute le noir.

Par ailleurs, le CMJN peut également être considéré comme un standard physique qui ne peut être exprimé qu’en pourcentage sur un écran. Une couleur CMJN peut être affichée de différentes manières mais ce ne sera pas le cas pour une impression. Ainsi, une couleur CMJN sera rigoureusement identique sur chaque impression et imprimante, et c’est son principal avantage.

La quadrichromie est donc adaptée à l’impression numérique et offset, contrairement au RVB. Les presses numériques et offset sont composées de quatre rouleaux sur lesquels on règle un taux d’encrage : un pour le cyan, un pour le magenta, un pour le jaune et un pour le noir. Quel que ce soit le type de document que vous voulez réaliser (affiche, carte de visite, carte de fidélité, flyer, etc.) et quel que soit l’imprimeur (en ligne ou pas) auquel vous allez faire appel, le mode CMJN est le mode colorimétrique que vous allez devoir choisir pour obtenir des impressions optimales chez un imprimeur (respect des spécifications techniques) ou même sur une imprimante jet d’encre professionnelle à quatre couleurs. Opter pour le mode RVB pour vos créations risque de vous conduire directement à une véritable catastrophe.

Selon la règle importante relative à l’imprimerie, le taux d’encrage maximum ne doit surtout pas excéder les 300 % (en prenant la somme des quatre couleurs CMJN) afin d’éviter un maculage à la découpe de vos supports à imprimer. Pour obtenir ainsi un noir profond et soutenu qui sortira bien à l’impression, on peut par exemple utiliser le dosage suivant : Cyan : 62 %, Magenta : 53 %, Jaune : 52 % et Noir : 100 %.

N.B. : Le CMJN n’est pas du RVB, et de plus, il faut strictement éviter de convertir une image RVB en CMJN. Le spectre de couleur est des images CMJN étant moins important que celui des images RVB, les couleurs risquent d’être différentes. Il vaut mieux donc opter pour le mode CMJN dès la création du fichier.

 

  • Pour passer en mode CMJN selon les logiciels que vous allez employer

new idea

Sur Photoshop, il suffit d’aller dans le menu « Images » – « Mode » – « CMJN ». Et si vous ne trouvez pas cette option, il est conseillé de télécharger une version plus récente de Photoshop.

Sur InDesign, le mode colorimétrique est toujours en CMJN.

Sur Illustrator, il faut aller tout de suite dans le menu « Fichier » – « Mode colorimétrique » – « CMJN » pour la création de votre fichier en CMJN.

Mais il faut quand même rester très attentif, car même si votre fichier est créé en mode CMJN, il peut s’avérer que les coloris qui sortent à l’impression diffèrent légèrement. Cette différence est donc liée avant tout à l’amalgame : on impose sur une même feuille différentes créations.

Étiqueté avec :