En effet, l’importance de la forêt est vraiment indéniable dans notre monde non seulement, elle  structure le paysage, mais en même temps, elle participe également à la gestion de l’eau  tout en représentant un habitat stable pour la faune et flore. Par ailleurs, en parlant de la forêt, cette dernière participe entièrement à la lutte contre l’effet de serre, cela grâce à la photosynthèse des arbres généralement, qui absorbent le dioxyde de carbone  et rejettent l’oxygène. Que ce soit récolté ou transformé, les bois de la forêt stocke efficacement le gaz carbonique et prolonge en même temps le rôle positif de la forêt de manière permanente dans la lutte contre le changement climatique.

A notre époque actuelle, la fabrication des divers types de papiers est considérée comme un facteur néfaste pour notre écologie. Pourtant, les papiers sont les supports les plus importants que ce soit pour les professionnels (pour la réalisation des supports de communication) ou pour les particuliers. Conscient de ce risque, la plupart des imprimeurs ou même les usines fabricants de papiers commencent à adopter les démarches nécessaires pour la préservation durable de l’écologie afin de mieux limiter les dégâts infligés à notre environnement. Mais la question se pose, les bois sont-ils vraiment nécessaires pour la réalisation des papiers?

Papiers et arbres

libri aperti con alberoEtant donné que pour mieux procéder à la fabrication de la pâte à papier, les papeteries utilisent généralement soit 40% de bois, soit 60% des papiers et cartons récupérés qui seront recyclés comme matière première (le cas en France). Par rapport à cela, on constate déjà  que la forêt fournisse aux activités de production de pâte à papier une matière première naturelle à la fois renouvelable, le bois. Les bois qui seront utilisés proviennent généralement des coupes d’éclaircies effectuées dans les forêts (70% en France) ou également des chutes de sciage (30% en France).

Selon Word Resources Institute, Washington D.C la disparition des forêts sur la planète est estimée à l’heure actuelle à 80%. C’est donc à l’industrie de papier qui doit agir correctement face à ce genre d’incident. Donc, par rapport à ce problème qui s’avère de plus en plus dangereux par rapport à notre écologie, les papeteries commencent à prendre les choses en main afin de diminuer au maximum les dégâts causés aux forêts.

Pour la fabrication de la pâte à papiers, les papeteries on besoin de 70% de bois en provenance de la forêt (coupes d’éclaircies)

Tas de boisLes coupes d’entretien s’avèrent très efficace afin de mieux dynamiser de manière naturelle la croissance de la forêt tout en favorisant davantage le développement des plus beaux arbres par l’éradication des arbres plus chétifs qui risquent de gêner  leur croissance. En éradiquant les arbres mal formés, le forestier dégage de plus en plus l’espace vital des arbres dit dominants. Et grâce à ce procédé, ces arbres dominants pourront croître confortablement et harmonieusement. Les usines fabricants de papiers optent de ce fait pour les bois d’éclaircies afin de réaliser les pâtes à papier afin de mieux valoriser de manière économique les éclaircies. Cette action sera ensuite importante pour la santé ainsi que la vitalité de nos forêts. Et outre que cela, le fait de procéder aux coupes d’éclaircies permet de minimiser efficacement les risques d’incendies.

Les papeteries ont également besoin de 30% des chutes sciages des arbres provenant des forêts

Scie ArbreEn général, les bois sont exploités pour l’ameublement ou pour la construction et menuiseries. Après avoir procédé à la transformation du tronc en planches, il reste à tout moment des plaquettes ou des dosses ou des déligneurs qui sont voués à l’élimination. De ce fait, les industries papetières récupèrent les chutes de sciages comme matière première pour fabriquer les papiers. Ainsi, les divers forestiers ainsi que les scieurs attirent efficacement des débouchés aux sous-produits  de la forêt en les proposant aux usines papetiers qui est bien sûr l’unique à recourir et valoriser ces quantités importants de bois, qui sans elle seraient éliminés.

La fabrication des papiers recyclés

tecnico del riciclaggioAfin de procéder à la préservation durable de l’écologie, les divers papeteries optent pour l’opération de recyclage pour réaliser des papiers. Comme nous l’avons déjà dit précédemment, les usines de papiers en France utilisent 60% de papiers et cartons recyclés comme matière première. Techniquement, l’opération de recyclage consiste à réutiliser les matières des fibres de  cellulose issues des produits usagés en vue de produire de nouveaux papiers est cartons. Ces fibres vont ensuite être réutilisées en tant que matière première. La récupération des papiers ou des cartons pour un recyclage permet en effet d’éviter la déforestation inutile et en même temps, les vieux papiers et cartons ne seront pas incinérés.

Les papiers détruisent-ils la forêt?

Les industries papetières utilisent seulement les sous produits  de la forêt  à savoir les produits des activités de sciages ainsi que les coupes d’éclaircies afin de favoriser à la croissance des arbres. Ainsi, l’utilisation de ces sous-produits et l’une des solutions que les usines de papiers ont trouvées pour mieux dynamiser la gestion de la forêt. Mais d’une manière générale,  la réalisation des papiers nécessite encore des arbres même en présence des papiers recyclés. Par ailleurs, face aux différentes conséquences néfastes  de cette situation par rapport à l’écologie et l’environnement, les papeteries s’engagent déjà  d’épargner si possible les dommages infligés.  Que ce soit les industries de papiers ou même les imprimeries sont toutes conscientes des risques causés par cette situation et se focalisent davantage sur les divers engagements pour pallier à ce problème (par exemple, l’utilisation des papiers recyclés).

Étiqueté avec :